Enter your keyword

Formation complémentaire

Biochimie du stress

biochimie du stress - CEAS centre de formation en sophrologie - Paris

Formateur

LE RÔLE DU SOUFFLE ….. Ou Comment le souffle peut ralentir le cœur…

En sophrologie, on utilise la ventilation comme un des outils disponibles dans notre pratique quotidienne. Intuitivement, nous savons que cette ventilation agit…Mais comment ? c’est difficile à dire. Avons-nous conscience des conséquences biochimiques redoutablement efficaces et rapides de cet outil ? Les travaux de Laury Mac Lauglin en 2007 à l’université d’Andrews (Michigan) nous apportent un éclairage nouveau et surtout des preuves visibles en temps réel, vérifiables sur chacun d’entre nous grâce à un petit appareil, le capnographe,  disponible pendant cette journée de formation.

Après un rappel théorique, chaque participant pourra utiliser le capnographe et comprendre comment le souffle peut ralentir le cœur notamment, et bien d’autres choses encore.

Public

Stagiaire en sophrologie de l’une des écoles de la Fédération des Écoles Professionnelles en Sophrologie (FEPS) ayant terminé la formation de base (cycle fondamental) ; sophrologue ayant une expérience de 4 degrés de la relaxation dynamique du Pr Caycedo.

Objectifs

  • Mieux comprendre les mécanismes chimiques provoqués par l’hyperventilation (réaction au stress)
  • Acquérir des outils de sophrologie adaptés à la gestion du stress

Programme

Le matin : La théorie     (9h à 13h00)

Rappels sur la physiologie du stress : l’hyperventilation inconsciente et ses conséquences biochimiques.

1. Le grand malentendu oxymétrie-capnie en physiologie.

1.1 La notion d’oxymétrie:

  • Définitions des termes
  • Hypoxie difficile d’accès en physiologie.
  • Hyperoxie impossible d’accès en physiologie.

1.2 La notion de capnie:

  • Définition des termes : hypocapnie, normocapnie, hypercapnie
  • Pourquoi la variation de la capnie est elle facile d’accès en physiologie.

2. Rappels sur la notion de PH sanguin.

3. Initiation à la cinétique de la variation de la capnie avec la formule de Enderson-Hasselbach.

4. Rappel sur le système nerveux autonome (adrénergique, et cholinergique)

5. Conséquences de l’hyperventilation inconsciente en physiologie sur :

  • Le système nerveux autonome.
  • La perfusion du cerveau.
  • La perfusion du cœur.
  • La perfusion des intestins.
  • La perfusion des muscles.

6. Rappel de neuroscience: notion de piège sur le sens de l’hyperventilation.

7. Comment la normoventilation consciente (normocapnie) peut ralentir le cœur, reperfuser le cerveau, les intestins et les muscles.

L’après-midi : La pratique (14h – 18h00)

Chaque participant va tester sur lui-même le capnographe. Grâce à un  feed-back vidéo, il va apprendre à ralentir son cœur en ralentissant sa ventilation. Un écran de contrôle va lui permettre de suivre en temps réel sa ventilation en CO2 (sa capnie)   associée à  sa fréquence cardiaque. Le participant va comprendre l’intérêt de ralentir son souffle donc son cœur pour contrôler son stress sans avoir recours systématiquement à un médicament. Ce que le sophrologue faisait empiriquement est désormais expliqué par un raisonnement scientifique (basé sur les preuves).

17-30 – 18h : Évaluation de la journée de formation / discussion

Ces contenus sont donnés à titre indicatifs et peuvent être modifiés en fonction de l’intérêt et des demandes du groupe.

Méthode et moyens

  • Apports théoriques synthétiques et pratiques, avec échanges interactifs,
  • Pratiques de sophronisations adaptées,
  • Documentation complète remise sur clé USB, pistes bibliographiques.
Date de début 22 mars 2019
Durée 1 jour
Prix 200